Club technique des colombides, cailles et colins

 REUNION TECHNIQUE dans un LYCEE  AGRICOLE


En février 2004, sous l’impulsion du président de l’UOF et de la région 07, une réunion technique était organisée à Charleville Mézières dans un lycée agricole. J’accompagnais Thierry Girod et tous les deux sommes arrivés en train. Accueillis par René Gardien nous avons été hébergés chez lui. Nos relations sont rapidement devenues amicales. Spécialiste de la faune européenne, il n’a pas hésité à nous recevoir et à tout faire pour que le lycée nous soit ouvert. Nous avons gardé un très bon souvenir de cette journée.

Elle nous a permis de progresser sur le plan de la connaissance de nos oiseaux mais aussi des personnes qui étaient là.

Depuis, je suis un fan de ces journées, elles permettent de parler des problèmes rencontrés dans nos élevages, que l’on ne peut pas présenter en concours. Ces problèmes se terminent par la mention : « non jugé. » c’est tout et en plus, cela coute quelques euros de frais d’inscription.


Lucie Dohlen, René Gardien Sylvain Chartier, mme Darfeuille ?, Alain Chevallier.

C’était l’époque ou l’on pouvait être reçu dans un lycée.


René Gardien, Daniel Gomes, Damoiseau, Alain Chevallier.

Cageot de transport de la région 7, évidement plein d’oiseaux.

Thierry Girod et Olivier Salendre devant la feuille de papier de nos écoles. Le titre était prometteur : « génétique et mutations » et commençait par les généralités.

Nous avons écouté tout cela, puis au moment du casse croûte nous sommes allés voir les oiseaux que chacun avait amené.

Il y avait quelques surprises.


Hybride ou métis rieuse phaeo x tourterelle des bois.

Noter le collier large, avec des diagonales blanches et noires


La forme tourterelle rieuse semble prendre le dessus sur la forme tourterelle des bois


Ci-dessous, un métis rieuse x tourterelle des bois.


******************

Après cette exposition d’hybrides nous nous sommes intéressé aux cailles de chine qu’ avait amené Damoiseau. Il y avait une femelle perlée normale (ci-dessous)


Il la présentait pour que l’on puisse la comparer à celle qui suit.


Sur cette vue tout semblait normal, dans la suivante tout se compliquait.


Etait ce un mâle ou une femelle ?


Alors sous cet angle il était difficile de juger. Nous avions convenu, Damoiseau et moi, de surveiller cet oiseau. Plus tard il m’a affirmé que cet oiseau était mort sans avoir jamais pondu. C’était donc une drôle de femelle.

*********************

Pour se faire pardonner et me permettre de progresser, il m’avait offert des œufs de cailles de coromandel (en gris) et des œufs de perdicula asiatica tous blancs. Me voilà donc parti en train avec la boîte dans les mains. Changement de gare à Paris, incident dans le métro. Au bout du compte, naissance de ce petit coquin de perdicula. Vraiment cette journée technique a été inoubliable et nous espérons en revivre d'autres.