retour

"LA COLOMBE A BEC JAUNE"
par M. BUMB

 

 Observons-la.
 

Classée dans le genre des Columbina, qui rassemble sept Colombes terrestres américaines (ground doves) de petite taille, dénommées aussi Colombes moineaux, notre Colombe s'en distingue par plusieurs caractères :
A première vue, c'est le bec particulier de cet oiseau qui accroche le regard : long, effilé, jaune brillant, incurvé, trempé de noir pour moitié, il est unique dans ce groupe. Il évoquerait même pour moi un tempérament de charognard… qu'elle n'a pas !
C'est une Colombe compacte (15 - 16 cm), ramassée, avec une courte queue, non dégradée (autre singularisme dans ce groupe), bordée par un très fin liseré blanc courant en bordure des deux rectrices externes, contrairement aux autres espèces qui disposent d'une franche barre caudale blanche, en extrémité de plumes. Autre caractère, le haut de l'aile est décoré d'une série de marques à reflet grenat, se fondant en un bandeau régulier. Il faut noter que cette couleur ne se révèle qu'à la lumière naturelle, et sous certaines conditions… Comme souvent, chez les Colombidés, les irisations (cou, taches alaires…) sont créées par le passage de la lumière sur la structure de la plume et non par un pigment fixé. Il s'agit d'une couleur structurale. Pour que ces couleurs moirées (reflets pourpres, violet, vert ou bleu) s'offrent à nos yeux, il faut que l'état du plumage soit parfait, l'incidence de la lumière favorable.

Surnommée
Colombe du Pérou ou de Santa Cruz (dénomination latine), ce qui ne traduit que son origine, cette colombe se rencontre précisément sur la petite bande côtière Ouest de l'Amérique du Sud, depuis l'Equateur jusqu'au Nord du Chili, entre l'océan et 2400m d'altitude

 

               

      Male adulte                                                                                jeune à la sortie du nid